La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

Feuille de Pinot NoirFeuille de Pinot NoirCÉPAGES

Un encépagement adapté est l’une de nos principales motivations lors du renouvellement d’une vigne. Depuis 1982, presque chaque parcelle a été replantée, selon - en premier lieu - l’adéquation sol-cépage et climat, mais aussi selon nos coups de cœur.

Ci-dessous vous trouverez une liste des principaux cépages que nous cultivons :

  • Fendant : on lui réserve les bons terroirs pour en faire un vin riche et aux arômes floraux, de fruits mûrs et à la minéralité assumée.
  • Johannisberg : Gloire du Valais, la première « spécialité » plantée en 1984. Un vin tendre et floral.
  • Pinot Blanc : mutation naturelle du Pinot Noir qui en possède les mêmes caractéristiques. Il faut lui réserver des parcelles bien aérées. Un vin tout en délicatesse.
  • Petite Arvine : ce cépage emblématique du Valais se plaît bien à Sierre.  Il y produit des vins riches et aromatiques. Les parcelles les plus ensoleillées lui sont dédiées. On privilégiera aussi les parchets abrités du vent, car la Petite Arvine est très fragile.
  • Païen (Heida) : le dernier né, parmi les vins blancs de notre assortiment, préfère  les parcelles plus ombragées. Le raisin prend plus de temps pour mûrir et développe ainsi une aromatique plus complexe.
  • Marsanne (Ermitage) : ce sont les vignes les plus âgées de notre domaine, l’une d’elles à plus de 70 ans. Il faut leur prodiguer toute notre attention et admettre que ces vignes d’un âge respectable ne peuvent produire des rendements élevés. La Marsanne est récoltée à la fin des vendanges, alors que l’Ermitage est cueilli tardivement (janvier ou février) pour en faire un grand surmaturé (« Grain Noble ConfidenCiel® »).
  • Pinot Noir : le plus fin et le plus délicat des cépages rouges. Il a régné en maître sur notre domaine durant de nombreuses années. Il a peu à peu cédé sa place à des spécialités rouges ou blanches, car les parcelles de plaine avec les meilleures expositions ne permettent plus l’élaboration de Pinot Noir frais et fruité comme nous l’aimons. Nous lui préférons les parchets en altitude ou au revers des collines.
  • Gamay : ce cépage est vinifié pour entrer dans la composition de la Dôle, notre assemblage. Il y apporte fraîcheur et fruité, ainsi que des tanins fondus.
  • Ancellotta : ce cépage est originaire d’Emilie-Romagne. Sa couleur presque noire avec beaucoup de tanins et des arômes épicés amène cette touche originale à notre Dôle. Il est planté chez nous le long des murs en pierres sèches car il exige beaucoup de soleil.
  • Galotta : croisement obtenu à Caudoz, entre Gamay et Ancellotta, en 1981. Il combine la structure de l’Ancellotta et le fruité du Gamay. Il entre également dans la composition de la Dôle où il apporte couleur et structure.
  • Cornalin : « Rouge du Pays » de son véritable nom. Cépage dont les parents sont originaires de la Vallée d’Aoste, mais présent en Valais depuis la nuit des temps. Il a presque disparu de nos contrées car il est capricieux à la vigne et produit de manière irrégulière. Un enfant terrible mais qui donne des vins exceptionnels.
  • Syrah : Grand cépage du monde, originaire des Côtes du Rhône. Avec l’évolution du climat, il a trouvé en Valais, sur nos sols caillouteux et arides, une terre d’exception. Dès 1989, nous lui avons réservé les meilleures parcelles sous le Château Mercier.
  • Humagne Rouge : le « dernier né » sur notre domaine. Les vignes ont été plantées en 2013. Nous avons décidé de parier sur un autre cépage « valaisan »… parent du Cornalin. L’Humagne rouge requiert toute la finesse du vigneron pour l’amener à maturité.